Acheter une voiture à crédit chez un concessionnaire : les choses à savoir !

Il est tout à fait possible, aujourd’hui, d’acheter une voiture à crédit chez le concessionnaire. Quelles sont les offres possibles ? Comment se déroulent les opérations ? Quels sont les points de vigilance ? Voici autant de questions qui vous hantent et auxquelles nous répondons dans ces quelques lignes !

Simulation d’achat d’une voiture à crédit chez le concessionnaire

Vous avez repéré une voiture qui pourrait répondre à vos attentes chez un professionnel et, tout naturellement, vous vous demandez comment acheter une voiture à crédit chez le concessionnaire.

Avant de vous donner nombre d’informations sur le sujet, commençons par une petite simulation de crédit auto, auprès d’un établissement bancaire, selon que ce véhicule est neuf ou d’occasion. 

 

Crédit sur 12 mois

Crédit sur 36 mois

Crédit sur 72 mois

TAEG

Mensualité

Coût total 

TAEG

Mensualité

Coût total 

TAEG

Mensualité

Coût total 

voiture neuve :

22 000 €

1 %

1 843 €

22 119 €

2.89 %

639 €

22 994 €

3.4 %

338 €

24 351 €

Voiture d’occasion : 

6 000 €

1 %

503 €

6 033 €

2.89 %

174 €

6 271 €

3.4 %

125 €

8 966 €

Attention, contracter un crédit directement auprès de votre concessionnaire ne vous permettra généralement pas d’obtenir des taux (TAEG) aussi intéressants. En effet, en moyenne, il faudra plutôt s’attendre à des taux de l’ordre de 2.8 à 5 %.

Les types de crédit pour une voiture

Il existe différentes formes de financement pouvant être présentées par les concessions. Voici, donc, les solutions envisageables :

Types de crédit

Principes

+/-

Le leasing :

– Location avec option d’achat –  LOA (pour les particuliers)

– Crédit bail (pour les professionnels)

Le concept vise une location de véhicule sur une durée généralement comprise entre 2 et 6 années. 

A l’issue de cette durée, le locataire a la possibilité d’acheter ce véhicule moyennant le paiement de la valeur résiduelle.

Dans la pratique, le leasing est donc une forme de crédit affecté puisque le financement et le véhicule sont liés. 

Avantages : 

– disposer d’un véhicule neuf sans être contraint de l’acheter : possibilité de restitution ou d’achat à la fin du bail

– les loyers peuvent être moins élevés que certaines mensualités bancaires

– l’apport personnel n’est pas toujours obligatoire

Inconvénients : 

– nombre de kilomètres limité (15 000 à 25 000 km par an selon motorisation)

– obligation de restitution d’une voiture en parfait état (à défaut, attention aux frais de remise en état !)

Le crédit ballon

Il s’agit également d’un principe de location avec option d’achat, mais avec un versement automatique d’apport non récupérable à la signature. Par ailleurs, un forfait kilométrique est associé à cette location.

Les mensualités dues sont moindres puisqu’elles n’embarquent que les intérêts. Par contre, le véhicule ne vous appartient pas. 

En fin de contrat, il est possible de rendre le véhicule, de l’acheter selon le barème établit à la signature, de renouveler le contrat avec un nouveau véhicule.

Avantages : 

– ultra flexible : nombreuses options en fin de contrat (revente, restitution, achat, renouvellement)

– mensualités plus faibles qu’un crédit auto

– possibilité de renouvellement fréquent du véhicule 

Inconvénients : 

– plus coûteux : 

   * nécessité d’un apport personnel assez élevé 

   * repartir de 0 en fin de contrat

– barème kilométrique fixé à l’avance (paiement de pénalités en cas de dépassement)

La location longue durée (LDD)

Autre contrat, autre type de location. La LDD est très proche du leasing, à la nuance près que vous ne pourrez pas décider d’acheter le véhicule en fin de contrat.



Avantages : 

– nombreuses prestations incluses à la location du véhicule : réparations, entretien, assistance 

– tarif mensuel fixe 

– nouveau véhicule à chaque renouvellement de contrat

Inconvénients : 

–  barème kilométrique fixé à l’avance (paiement de pénalités en cas de dépassement)

– repartir de 0 en fin de contrat

Le crédit auto

Ce type de crédit affecté autorise un financement de véhicule jusqu’à 75 000 €. Le crédit est directement lié à l’achat du véhicule et devient alors automatiquement caduque si l’achat ne se concrétise pas. 

Il faudra, pour valider le déblocage des fonds, apporter la preuve de votre acquisition (la facture). Ces fonds seront d’ailleurs directement versés à la concession.

Le remboursement de ce type de prêt s’étale généralement de 3 à 84 mois, 3 mois étant un minimum légal imposé.

Avantages

– commencement des remboursements à réception du véhicule

– annulation du prêt en cas d’achat non concrétisé et réciproquement

– taux plus attractifs qu’un prêt personnel

Mais il existe aussi certaines alternatives, cette fois auprès de votre banque ou d’un organisme de crédit :

  • Le prêt personnel : Ce type de crédit n’impose pas de justifier l’utilisation des fonds, mais le taux est moins avantageux qu’un crédit affecté. Par contre, en cas d’annulation d’un achat, le crédit, lui, reste valable et donc remboursable. Les montants attribuables oscillent entre 200 € et 75 000 €.
  • Le crédit auto “traditionnel” : Les banques peuvent proposer le même crédit auto que les concessionnaires, à la différence près que les taux seront souvent plus avantageux.

Crédit chez un concessionnaire : marche à suivre

En passant par un concessionnaire, il est donc possible de souscrire à des offres de crédit. Ces dernières sont le fruit d’un partenariat entre votre professionnel automobile et des organismes de crédit.

L’avantage de souscrire une offre de financement automobile auprès d’un concessionnaire est de pouvoir centraliser les formalités, que ce soit celles liées à l’achat du véhicule mais aussi celles liées à son financement. En effet, dans ce cas, la concession se fait le relais, pour vous, d’un organisme de crédit. 

Comment faire la demande de prêt

Dès lors, pour faire une demande de prêt ou de crédit bail auprès d’un concessionnaire, il suffit de se présenter en concession, de faire le choix du véhicule, de fournir les différents documents nécessaires à l’achat et à son financement. 

C’est ensuite le concessionnaire qui prend le relais en transmettant votre demande à son partenaire financier.

Dans le cas d’un co-emprunteur, l’obtention du crédit sera souvent plus facile, comme pour tout autre type de crédit. Il suffira alors de fournir, aussi les justificatifs de cette seconde personne pour monter le dossier.

Le règlement des mensualités

Chaque mois, l’emprunteur s’engage à payer une mensualité afin de rembourser son financement. Dans le cas d’un co-emprunteur, ce dernier pourra se voir sollicité si l’emprunteur principal présente une défaillance.

Le refus de crédit

Comme avec les établissements bancaires et autres organismes de crédit avec lesquels vous traitez en direct, il se peut que le partenaire financier de votre concessionnaire vous refuse votre prêt.

Dans ce cas, il reste encore la possibilité de s’en remettre à un courtier, à savoir un expert qui pourra peut-être, sur base de négociation et de parfaite connaissance du marché, vous obtenir un crédit plus adapté à votre situation.

Le cas particulier du remboursement anticipé 

Il est des cas où l’emprunteur se retrouve en capacité de rembourser son prêt avant le terme prévu. Il s’agit donc d’un remboursement anticipé.

Le plus souvent, si ce remboursement se fait à une date anniversaire, il n’y a pas de frais ou de pénalités.

Toutefois, certains organismes de crédit peuvent mettre quelques règles en imposant, par exemple, des indemnités lorsque le remboursement dépasse les 10 000 €. Dans ce cas, la pratique est plutôt la suivante :

  • dans les 11 mois précédant la dernière échéance de remboursement : indemnité égale à 0,5 % du capital restant dû 
  • au-delà des 11 mois précédant la dernière échéance de remboursement : indemnité égale à 1 % du capital restant dû 

Conseils de pro

La négociation est importante lors de l’achat d’une voiture. Vous pourrez notamment négocier des conditions de reprise d’un ancien véhicule afin de générer un apport sur le crédit de votre voiture neuve. Mais vous pourrez également tenter de faire baisser le prix de vente d’une voiture neuve ou d’occasion.

Dans certains cas, il peut aussi être intéressant d’étudier les packs auto présentés en concession. Ce sont généralement des offres englobant à la fois votre crédit auto à un taux un peu plus intéressant, mais aussi une assurance pour votre véhicule et un pack entretien.

Lors d