Calcul de LOA: exemple et fonctionnement

Lorsqu’il est question d’acquérir un véhicule, il est légitime de se poser la question du crédit auto ou de la LOA. La Location avec Option d’Achat offre des avantages. Elle permet de bénéficier d’un véhicule neuf, d’un certain nombre de garanties. Voici les principales informations sur le calcul d’une LOA.

Exemple de calcul d’une LOA

Pour réaliser un calcul ou une simulation de LOA, il est indispensable de connaître un certain nombre de renseignements. Voici un exemple :

  • modèle du véhicule : Kia Rio
  • durée du contrat : 5 ans
  • kilométrage en fin de contrat : 75 000 km
  • apport : 0
  • nombre de loyers : 60
  • 1er loyer majoré : non
  • prix initial du véhicule : 16 540 €
  • montant des mensualités : 170,28 €
  • coût des mensualités versées au bout de 48 mois : 170.28 x 48 = 8 173.44 €
  • valeur de l’option d’achat au bout de 48 mois : 8 575.03 €
  • coût global du véhicule en cas d’acquisition au bout de 4 ans : 16 748.47 €

Pour ce véhicule, en levant l’option d’achat au bout de seulement 4 ans, vous paierez le véhicule, entre les mensualités versées durant 4 ans et le montant de la valeur résiduelle à verser, plus cher que son prix initial d’achat.

Le fonctionnement d’une LOA

La LOA signifie Location avec Option d’Achat et est aussi connue sous le nom de leasing ou encore de crédit-bail. Il s’agit en réalité d’une location permettant de disposer d’un bien à usage exclusif, moyennant le versement d’un loyer mensuel.

Dans ce cas, vous êtes locataire du bien et non pas le propriétaire. Un contrat est établi et décrit l’ensemble des caractéristiques de la location. Avec une LOA, il est possible en fin de contrat de restituer le véhicule, de reprendre un nouveau leasing ou bien de faire l’acquisition du véhicule loué, moyennant le versement de la valeur résiduelle de ce dernier.

Il faut savoir que la LOA s’inscrit dans le cadre d’un crédit à la consommation. De ce fait, vous aurez une période de rétraction de 14 jours calendaires à partir de la date de signature du contrat pour vous rétracter si tel est votre souhait. En revanche, à l’inverse d’un crédit conso classique, les contrats de LOA ne sont pas dans l’obligation d’indiquer le TEG.

C’est une solution de financement qui s’adresse aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels.

La durée du contrat court généralement de 24 à 72 mois.

Le principe de fonctionnement est simple. Un établissement financier ou bien le concessionnaire fera l’acquisition du véhicule et en sera propriétaire puis il louera cette auto dans le cadre d’un crédit-bail.

Les types de LOA les plus répandus se situent principalement sur les biens motorisés comme les voitures, les camping-cars ou encore les caravanes. Toutefois, la LOA est également de plus en plus présente dans le secteur du multimédia, de la high tech ou encore de la téléphonie. En effet, il est désormais possible depuis un certain temps maintenant, de se procurer le smartphone dernier cri ou encore un ordinateur en leasing. Le principe de fonctionnement reste le même que celui d’un véhicule.

Avec ou sans apport ?

Un leasing peut être conditionné ou non par un apport. Cela dépend avant toute chose des modalités du concessionnaire. En effet, selon les constructeurs, il se peut que l’offre de LOA nécessite un apport. Dans ce cas, il faut savoir que la somme ne vous sera pas reversée en fin de contrat. Un apport permet généralement d’obtenir des mensualités moins élevées.

A contrario, il se peut aussi que le concessionnaire demande le versement d’un dépôt de garantie. Ce dernier vous sera intégralement reversé en fin de contrat si l’option d’achat n’est pas levée.

Le 3ème cas de figure se matérialise sous la forme d’un premier loyer majoré. Cela signifie que le montant du 1er loyer sera plus conséquent que les mensualités suivantes. Cette somme ne sera pas remboursée si vous ne souhaitez pas acquérir le véhicule.

Les avantages et inconvénients d’une LOA

La LOA séduit de plus en plus de consommateurs qui sont alors plus nombreux chaque année à se diriger vers ce mode d’acquisition d’un véhicule. Voici les raisons pouvant pousser vers ce choix, mais également les inconvénients qui sont liés à ce type de contrat.

Avantages

Inconvénients

– permet de renouveler régulièrement son véhicule

– toujours être en possession d’un véhicule neuf

– limite les soucis mécaniques ou couverture pour certaines pannes

– loyer souvent plus avantageux qu’un crédit auto

– pas besoin de s’occuper de la revente du véhicule

– possibilité d’inclure, dans les loyers, l’assurance ou l’entretien de la voiture

– kilométrage limité

– frais supplémentaires appliqués en cas de dépassement du kilométrage indiqué dans le contrat

– reste seulement locataire de l’automobile et non pas propriétaire

– frais de restitution possible en cas de dégradation du véhicule

L’acquisition ou la restitution ?

En fin de contrat, vous aurez le choix entre :

  • rendre le véhicule,
  • rendre le véhicule pour choisir un nouveau modèle et souscrire un nouveau contrat.

Vous pourrez également décider de conserver le véhicule. Pour ce faire, il faudra verser la valeur résiduelle du véhicule, ce qui correspond à l’option d’achat. Cette dernière est déterminée au moment de la souscription du contrat. Vous serez donc en possession de cette information lors de la signature du contrat de leasing. Il vous restera simplement, en fin de période, de décider de lever ou non l’option d’achat.

En cas de restitution du véhicule, il faudra que ce dernier soit en parfait état, aussi bien intérieur qu’extérieur. En effet, si tel n’est pas le cas, des frais de réparation aussi trouvés sous le nom de “frais de remise en état standard d’usure” pourront vous être demandés afin de pouvoir réparer les éventuelles dégradations (rayures, bosses, siège troué ou tâché…).

Il faut aussi savoir que, selon les conditions inscrites dans les contrats de LOA, chez certains constructeurs, il est possible de ne pas aller au terme de votre contrat avec le véhicule et de changer d’auto au cours du contrat. Il est vrai que passée une certaine période avec le véhicule loué, qui s’établit généralement à 3 ans, si vous souhaitez changer de modèle, souvent pour prendre un modèle plus spacieux ou puissant, cela vous sera possible. Dans ce cas, vous vous réengagez sur un nouveau contrat avec une nouvelle durée qui sera déterminée, ainsi que de nouvelles modalités de remboursement.

Laisser un commentaire