Calcul du coût d’un crédit

Vous désirez contracter un crédit ?

Que ce soit un crédit à la consommation comme un crédit immobilier, il est important de se pencher sur certains détails comme celui du coût de ce dernier.

Si vous souhaitez calculer le coût de revient de votre crédit, c’est par ici !

Exemples de calculs de coût de crédit

Les 2 simulations suivantes s’appuient sur les taux trouvés actuellement sur le marché, auprès de grands établissements financiers tels que La Banque Postale, la BNP, le Crédit Mutuel…

Crédit à la consommation, de type crédit travaux de 20 000 €

Durée de la période de remboursement

Taux

Mensualité

Coût des intérêts

Coût total crédit

24 mois

2.3 %

853 €

483 €

20 483 €

36 mois

2.89 %

581 €

904 €

20 904 €

48 mois

3.19 %

444 €

1 330 €

21 330 €

60 mois

3.2 %

361 €

1 669 €

21 669 €

Crédit immobilier de 200 000 € avec un taux d’assurance de 0.36 %

10 ans

0.87 %

1 601 €

16 099 €

216 099 €

15 ans

1.11 %

1 267 €

28 004 €

228 004 €

20 ans

1.27 %

1 004 €

40 979 €

240 979 €

25 ans

1.52 %

862 €

58 526 €

258 526 €

30 ans

2.04 %

803 €

89 169 €

289 169 €

A quoi correspondent les coûts de crédit ?

Il est vrai qu’un crédit ne se résume pas seulement à la somme que l’on emprunte.

Des frais supplémentaires s’y ajoutent pour rémunérer en grande partie les établissements prêteurs.

On compte donc parmi ces éléments les suivants :

  • le taux d’intérêt : il est fixé par l’établissement bancaire dans son offre de prêt. Ce taux permet de connaître le coût des intérêts qu’il faudra rembourser. Plus la durée d’emprunt est courte, plus il tend à augmenter.
  • les frais de dossier : il s’agit d’un coût lié à la constitution et à l’étude du dossier du client par la banque pour faire une offre de crédit, accorder ou refuser une demande d’emprunt. Il s’agit de frais qui peuvent être fixes ou variables selon la somme à emprunter.

Ils peuvent correspondre à près de 1 % du montant de l’emprunt. Souvent, les banques en ligne ont des frais de dossier réduits, voire inexistants.

  • le taux d’assurance : une assurance est obligatoire pour les emprunts immobiliers mais facultative pour les crédits conso. Il s’agit en réalité d’une assurance décès / invalidité couvrant les remboursements si l’emprunteur ou ses héritiers se trouvent dans une telle situation. Le taux est généralement entre 0.1 et 0.5 %.

Ce taux est fonction de plusieurs paramètres comme l’âge du souscripteur ou encore son état de santé. Un emprunteur jeune sans souci de santé aura un taux moins élevé qu’un souscripteur plus âgé pouvant potentiellement avoir des problèmes de santé.

  • frais annexes comme les frais de notaires. Ils représentent 7 à 8 % pour l’achat d’un habitat ancien et entre 3 et 4 % pour l’achat dans le neuf.

De quoi dépend le calcul du coût d’un crédit ?

Pour calculer le coût d’un crédit, un certain nombre d’informations seront requises :

  • le montant de l’emprunt ;
  • le taux d’intérêt ;
  • la durée de l’emprunt;
  • des mensualités dues;
  • le taux de l’assurance (notamment pour un prêt immobilier).

Toutes ces données permettront l’établissement de l’échéancier des remboursements et donc le tableau d’amortissement. Il s’agit d’un document récapitulant à chaque mensualité, le montant de cette dernière, les intérêts remboursés et le capital restant. Ce document est en général établi pour les crédits immobiliers.

Exemple de mise en situation

Pour l’achat d’un bien immobilier ancien, il vous faudra contracter un emprunt immobilier de 150 000 € sur 20 ans, avec un taux d’intérêt à 1.10 % et un taux d’assurance à 0.36 %, il faudra faire face à des mensualités de 742 €.

En termes de coût, la part des intérêts s’élève à 17 280 € et celle de l’assurance à 10 800 €, soit 28 080 €.

A cela vous pourrez ajouter 12 147 € de frais de notaire.

Si vous décidez d’emprunter 150 000 € non plus sur 20 ans mais sur 15, le taux d’intérêt passera à 0.90 %. Le d’assurance restera à 0.36 %.

Vous ferez face à des mensualités plus élevées soit 936 € / mois.

En revanche, vous gagnerez sur le coût de votre emprunt. La part des intérêts représente 10 380 € et celle de l’assurance, 8 100 € soit un total de 18 480 €.

Vous ferez donc une économie de près de 10 000 €.

Ces calculs ne comprennent pas les frais de dossier qu’il ne faudra pas oublier de prendre également en considération.

Sur quels types d’emprunts calculer les coûts ?

Le coût d’un crédit est calculable sur tous types d’emprunt, que ce soit le crédit à la consommation comme le prêt immobilier, il est possible et fortement conseillé de calculer ce paramètre.

En revanche, cela ne pourra pas être calculé si vous avez souscrit un emprunt de type crédit renouvelable par exemple.

Cela s’explique par le fait que le revolving est un emprunt dont le taux est variable. Cela signifie donc qu’il suit un cours et fluctue à la hausse comme à la baisse selon l’évolution des taux.

Si vous avez souscrit un emprunt dont le taux est variable, il ne sera alors pas possible de définir le coût du crédit à l’avance. 

Pourquoi calculer les coûts d’un crédit ?

Le calcul du coût d’un crédit est un paramètre indispensable. Il permet notamment de savoir à combien revient l’emprunt.

C’est une valeur clé pour pouvoir comparer les différentes offres de crédit entre elles.

En effet, une même demande effectuée au sein de différents établissements financiers peut avoir des différences en termes de coût de revient notamment.

Le taux d’intérêt n’étant pas fixe pour l’ensemble des structures bancaires, il est donc possible que les réponses à une même demande diffèrent.

Il est alors logique de les comparer sur ce critère de base afin d’aller vers l’organisme le plus offrant ! 

Laisser un commentaire