Combien emprunter avec 4000 euros par mois?

Avec des revenus mensuels de 4.000 €, vous aimeriez savoir ce que vous pouvez emprunter ?

Lisez ce qui suit et vous en apprendrez plus sur votre capacité de remboursement !

Vous saurez alors combien emprunter, à quel taux et sur quelle durée.

Rate this post
Pas de commentaire

Comment calculer sa capacité de remboursement

La capacité de remboursement se juge en fonction du tiers des revenus, afin de laisser un reste à vivre de 2/3 de ces revenus.

Les revenus se calculent en fonction de l’ensemble des rentrées régulières, que ce soit les salaires, les rentrées locatives, les rentes, les pensions alimentaires, etc.

Pour ce qui est de la capacité d’endettement, sont pris en compte ce remboursement de nouvel emprunt, mais aussi les éventuels autres remboursements d’emprunt, que ce soit pour un véhicule, pour du mobilier ou autres, le versement de pension alimentaire, le paiement de loyer, les frais de scolarité, etc.

La capacité d’emprunt pour des revenus de 4.000 € par mois

En l’absence de tout autre loyer, il vous sera alors possible de rembourser jusqu’à 33 % de ces 4.000 €, soit 1.320 € par mois.

Durée de l’emprunt

Montant emprunté

10 ans

146 599,76 €

15 ans

208 417,31 €

20 ans

262 927,08 €

25 ans

306 352,14 €

30 ans

328 666,47 €

Bien sûr, cette somme s’entend si ces 4.000 € représentent la totalité des revenus, seul ou à deux, comme énoncé plus haut, et si vous n’avez aucune autre dépense mensuelle en dehors des frais courants tels que la nourriture.

Calculez votre capacité d’emprunt avec un simulateur:

Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur

Des conseils d’emprunt

Lorsque l’on examine ces capacités d’emprunt, on s’aperçoit vite que, par tranche, de 5 ans en 5 ans, le montant emprunté n’est pas linéaire puisque:

  • de 10 à 15 ans, vous augmentez votre capacité d’emprunt d’environ 000 € ;
  • de 15 à 20 ans, elle augmente d’environ 000 € ;
  • puis de 000 € de 20 à 25 ans ;
  • et enfin d’environ 000 € de 25 à 30 ans.

La raison est simple, plus vous empruntez sur le long terme, moins les conditions d’emprunt sont intéressantes.

C’est ainsi que, pour un crédit immobilier, jusqu’à une durée de 20 ans, vous restez dans l’optimum, à 25 ans on peut encore considérer que les conditions restent valables si le montant l’exige mais qu’il vaut mieux éviter de passer à 30 ans en durée de remboursement.

Les autres conditions

L’assurance emprunt

Pour un crédit immobilier, encore plus que pour tout autre crédit, il faut savoir que l’assurance sera obligatoire.

Un minimum d’environ 0,40 % est à prévoir.

Vous n’êtes, par contre, pas tenu de répondre favorablement à l’offre proposée par l’organisme qui vous propose le crédit et pouvez lui préférer toute autre assurance, qu’elle provienne de n’importe quel organisme.

Cette assurance emprunt sera donc votre première marge de négociation et peut être déjà importante.

Si vous êtes en couple, vous pouvez placer cette assurance sur une seule tête, c’est le cas lorsqu’une seule personne du couple travaille ou que l’une d’entre elles dispose d’un salaire très nettement plus élevé que l’autre.

Vous pouvez aussi la placer sur les deux têtes avec une répartition de 50 % chacun, ou prendre deux assurances, de 100 % sur chaque personne.

Vous pouvez même vous exonérer de cette assurance si vous pouvez offrir des garanties suffisantes par ailleurs, avec certains autres biens, ou si des personnes de votre entourage, financièrement solvables en regard de votre emprunt, se portent caution.

L’emploi

Si vous êtes en fonction, la banque tiendra également compte de votre situation professionnelle.

Elle préfèrera bien sûr une garantie de l’emploi, pour un fonctionnaire, par exemple.

Dans le privé, un CDI ouvrira quand même de belles possibilités là où un CDD pourrait poser problème, tout comme un intérim, n’apportant pas les garanties suffisantes.

Bien sûr, si ces revenus sont issus de rentes et de retraites, cette garantie sera aussi appréciée.

L’âge

Pour obtenir ce crédit, il faut tout d’abord être majeur, évidemment.

Mais, pour certains crédits, et notamment à long terme, les banques peuvent définir certaines limites considérant que le risque devient trop grand pour un âge avancé.

L’apport personnel

Essentiellement pour un crédit immobilier, les banques accepteront de vous prêter de l’argent dans la mesure où vous pourrez réaliser un apport personnel.

Cet apport personnel est, le plus souvent, demandé autour de 10 %.

Ainsi, en considérant un emprunt immobilier de 300.000 € sur 25 ans, avec l’ajout de cet apport, vous pourrez donc viser un logement autour de 330.000 €, ce qui vous laisse alors de belles perspectives, surtout si vous n’êtes pas situé dans Paris ou en bord de mer sur la Côte d’Azur.

D’autres exemples d’emprunt

Mais, en dehors de cet emprunt dédié à l’immobilier, cette capacité de remboursement peut aussi vous convenir pour d’autres types de crédits.

Par exemple, un crédit conso à son maximum, soit 75.000 € vous permettra de vous lancer dans la vie en équipant totalement votre maison.

Avec un taux d’intérêt de 2 %, vous pourrez même vous permettre de ne rembourser qu’en 5 ans, avec une mensualité de 1.314,58 € et un coût de crédit de 3.874,92 €.

Avec de tels revenus, vous n’aurez, non plus, pas trop de limites pour disposer d’un crédit renouvelable, tout en étant conscient des limites de ce moyen de paiement, notamment en rapport de son coût.

Enfin, vous pourrez toujours effectuer un crédit entre particuliers, qui pourrait d’ailleurs être utilisé pour votre apport personnel. Toutefois, vous aurez l’obligation de le déclarer auprès du service des Impôts, lors de votre déclaration, à l’aide du Cerfa 2062A. Attention toutefois, ce crédit entre particuliers devenant officiel, vous devrez aussi le comprendre dans votre capacité de remboursement et il viendrait donc en déduction de votre capacité d’emprunt auprès de la banque ou de l’organisme de crédit.

Laisser un commentaire