Combien peut-on emprunter avec un salaire de 1600 euros?

Si vous possédez un salaire ou des revenus d’un montant de 1.600 €, vous aimeriez certainement savoir combien vous pourriez emprunter ?

Pourriez-vous avoir accès, par exemple, à la propriété ?

Pour en savoir plus, lisez ce qui suit !

Rate this post
Pas de commentaire

La valeur de l’emprunt

Sachant que le prêteur accepte généralement un endettement de 33 % de l’emprunteur, un salaire de 1 600 € permet donc un remboursement de 528 €.

En fait, la question est finalement de savoir à combien vous avez droit avec un remboursement de 528 €.

  • Par exemple, pour un prêt immobilier, un emprunt de 120 000 € sur 25 ans, avec un taux d’intérêt de 1,50 % et un taux d’assurance de 0,36 % entraînera un remboursement de 515,92 €, pour un coût total de 34 377,08 €.
  • Pour un prêt auto ou un prêt personnel, vous pourrez emprunter environ 12 000 € sur 2 ans.

Ces taux sont calculés d’après des taux moyens dans ces domaines.

Simulez votre emprunt!

Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur

Un montant fonction de la durée d’emprunt

La première variable de votre emprunt sera celle de la durée de l’emprunt.

Par exemple, alors que vous pouvez emprunter 120 000 € sur 25 ans en immobilier, sur 30 ans vous pourrez aller jusqu’à 130 000 €.

Toutefois, si un emprunt sur 25 ans reste encore intéressant, avec un taux d’environ 1,5 % hors assurances, sur 30 ans il passera autour de 2 %, raison pour laquelle il ne sera alors pas possible d’emprunter beaucoup plus.

Ce qui est vrai pour un prêt immobilier l’est moins pour le calcul d’un prêt auto ou d’un prêt personnel dont le remboursement sur 2 ans peut être prolongé à 3 ou à 4 ans, sans que cela ne débouche sur un taux inintéressant en termes de coût.

Un montant fonction du taux de crédit

Le taux est un autre facteur qui influe sur le montant de l’emprunt.

Toutefois, cette influence reste moindre puisque, s’il est possible de le négocier, vous n’obtiendrez, pour un crédit immobilier, par exemple, que quelques dixièmes de pourcentage.

Si cela est suffisant pour vous faire gagner une somme intéressante, cette différence agira quand même de façon moindre que la durée.

Pour reprendre le principe immobilier, si vous pouvez emprunter 120 000 € sur 25 ans, avec un taux hors assurances de 1.50 %, si par bonheur vous arriviez à négocier un taux de 1,20 %, vous pourriez alors emprunter 125 000 €.

Un montant fonction des autres revenus

Si cet article parle d’un salaire de 1 600 €, vous aurez peut-être la chance de posséder d’autres revenus réguliers qui viennent alors gonfler votre capacité financière.

Ce serait alors :

  • le salaire du conjoint ;
  • une pension alimentaire ;
  • un revenu locatif, etc.

Tout ce que vous pouvez recevoir viendra alors en complément de ce salaire et entrera dans le calcul de ces 33 % de capacité d’endettement.

Attention, avec ce que l’on peut considérer comme un revenu peu élevé, l’organisme de crédit ou la banque seront particulièrement intransigeants sur ce pourcentage, considérant que les 67 % restant seront indispensables comme “reste à vivre”.

Ils le seraient beaucoup moins, par exemple, pour un revenu mensuel de 4 000 ou de 5 000 €.

Un montant fonction des autres dépenses

Attention aussi, alors que le calcul effectué jusqu’à présent porte sur 33 % du salaire, il vous sera demandé, par ailleurs, si vous possédez déjà d’autres remboursements réguliers qui pourraient venir grever votre capacité de remboursement.

Ainsi, si vous avez d’autres emprunts en cours, si vous payez une pension alimentaire, si vous avez des frais d’étude particuliers pour vos enfants, si vous avez un autre loyer qui ne s’annulera pas, tous ces éléments seront alors pris en compte pour diminuer votre capacité d’emprunt.

Un autre élément à prendre en compte

Votre banquier prendra aussi en compte le loyer actuel que vous remboursez, considérant que ce dernier se verra ainsi annulé et remplacé par le remboursement du prêt.

Ce pourrait être le seul cas, ici, de l’acceptation d’un petit dépassement de la clause des 33 %, s’il considère que votre emprunt vous coûtera moins cher que votre loyer.

Un prêt vous engage

Certains pourraient être tentés, pour obtenir un prêt, d’omettre de donner certaines informations sur tel ou tel remboursement. Comme le précisent généralement les organismes prêteurs, “un crédit vous engage et doit être remboursé”.

Pour autre exemple, un emprunteur s’est vu contraint de rembourser l’intégralité de la somme empruntée dans le cas d’un crédit immobilier pour lequel il avait falsifié ses revenus et, malgré différents recours, en appel et en cassation, c’est bien la banque qui a obtenu gain de cause.

D’autres solutions ?

Si vous n’obtenez pas, ainsi, les sommes nécessaires, soit parce que le bien visé est un peu plus cher, soit parce que votre capacité d’emprunt est déjà bien entamée, quels sont alors les solutions qui s’offrent à vous ?

Le crédit renouvelable

Le crédit renouvelable est certainement l’un des crédits les plus faciles à obtenir.

S’il ne vous sera d’aucune utilité dans un cadre immobilier, il peut, par contre, vous aider à acheter cette nouvelle machine à laver pour remplacer celle qui est tombée en panne.

Lié généralement à une carte de crédit qui peut d’ailleurs correspondre à une ou plusieurs enseignes, c’est pourquoi il peut être intéressant d’en posséder un, à condition, toutefois, de ne pas en abuser.

En effet, ces crédits sont particulièrement élevés, commençant à 5 ou 6 % chez les organismes comme Finaref, ils atteignent et dépassent les 10 % pour les enseignes bancaires les plus connues.

Mais, même pour les taux les plus bas, selon la somme et la durée de remboursement, on les retrouve très vite autour de 15 %.

Par contre, l’intérêt d’une telle carte est qu’elle peut permettre des paiements en 3 fois sans frais, très souvent, et peut servir de réserve d’argent pour les coups durs qui ne coûtera que si elle est utilisée, contrairement à un emprunt.

Le prêt personnel

Il reste aussi la possibilité d’un prêt personnel.

Attention aussi, dans ce cas, il doit être déclaré auprès du service des impôts si le montant emprunté dépasse 760 € dans l’année.

Ce qui signifie que, en cas d’emprunt auprès d’un autre organisme, vous devrez aussi lui déclarer et que son remboursement viendra en déduction de votre capacité d’emprunt.

L’accès à la propriété

C’est une facilité que proposent certains organismes de logements sociaux, par exemple, pour vous permettre de devenir propriétaire au lieu de payer des loyers à fonds perdus.

A partir de votre loyer, et avec des prêts bancaires particulièrement intéressants, il vous devient possible d’accéder à la propriété alors que des conditions normales ne vous le permettraient pas.

Laisser un commentaire