Emprunter 20 000 euros

Emprunter 20 000 € commence à représenter une belle somme. Selon que vous voudrez financer une trésorerie, des travaux, l’achat d’une voiture ou autres, le TAEG variera. Il variera aussi selon la durée de l’emprunt. En voici quelques exemples.

Les mensualités pour un emprunt de 20 000€

Emprunter 20 000 € demande néanmoins quelques réflexions, et la première d’entre toutes est la suivante : Quelle est votre capacité d’emprunt ? C’est bien souvent cette question qui déterminera le montant de vos mensualités, la durée de votre prêt, et donc, le taux de votre crédit ainsi que le coût total de votre emprunt.

Simulation pour 20 000 €

Afin de simuler votre futur emprunt de 20 000 €, vous pouvez utiliser le simulateur ci-dessous ou via cet onglet dédié. Il vous suffit de simuler en fonction de votre durée de crédit souhaitée et du taux d’intérêt que vous retrouvez facilement dans le tableau “Comparatif des mensualités en fonction de la durée du crédit”.

an(s)
%
%

Le montant des mensualités est de
Sur les €, votre crédit coûtera € dont € d'assurance
Déposez votre demande de prêt

Si vous désirez souscrire un prêt personnel pour une durée de 6 ans, voici le détail chiffré de votre crédit :

  • Nature de l’emprunt : prêt personnel
  • Montant de l’emprunt : 20 000 €
  • Durée de l’emprunt : 6 ans
  • Nombre de mensualités : 72
  • TAEG fixe (hors assurance) : 4,50 %
  • Montant de chaque mensualité : 316,65 €
  • Montant des intérêts à rembourser : 2 799 €

Le montant total de votre prêt personnel, avec un TAEG fixe de 4,50 % sur 72 mois, sera donc de 22 799 €.

Comparatif des mensualités en fonction de la durée du crédit

Voici, à titre indicatif, un aperçu des mensualités auxquelles vous pouvez vous attendre pour un emprunt de 20 000 € pour un prêt personnel :

Durée du crédit

TAEG (hors assurance)

Montant mensualités

Coût total du crédit

1 an – 12 mois

à partir de 1 %

à partir de 1 675 €

20 100 € au minimum

2 ans – 24 mois

à partir de 3,20 %

à partir de 860 € 

20 640 € au minimum

4 ans – 48 mois

à partir de 3,40 %

à partir de 445 € 

21 360 € au minimum

6 ans – 72 mois

à partir de 4,45 %

à partir de 315 € 

22 680 € au minimum

8 ans – 96 mois

à partir de 4,50 %

à partir de 245 € 

23 520 € au minimum


Pourquoi emprunter 20 000 € ?

La question peut se poser : pourquoi emprunter 20 000 € ? Les raisons sont, en règle générale, de 2 ordres : le choix ou la nécessité.

Quand il s’agit de nécessité, la somme de 20 000 € peut vous permettre par exemple, de changer de voiture parce que la vôtre vient de rendre l’âme, ou de refaire la toiture de votre maison qui prend l’eau de toute part.

Quand il s’agit d’un choix de votre part, la somme de 20 000 € peut vous permettre également d’acheter la voiture ou la moto de vos rêves, de financer des vacances de luxe avec votre famille ou même de vous offrir le mariage que vous imaginiez.

Pour cela, quelle que soit la raison de votre emprunt, il vous faut dans un premier temps, simuler votre crédit.


Quel type de crédit adopter ?

Pour une telle somme d’argent, les moyens qui s’offrent à vous sont variés.

Crédit renouvelable

Le crédit renouvelable, aussi appelé revolving est un emprunt qui est pratique car il permet de disposer rapidement des fonds. Attention, toutefois, car il fait partie des emprunts les plus risqués. En effet, le taux d’intérêt étant variable, il est susceptible de fluctuer à la baisse comme à la hausse. De plus, ces taux d’intérêt sont parmi les plus élevés du marché. 

En outre, certains organismes ne permettent pas d’aller jusqu’à de telles sommes dans ce cadre. D’autres, comme Cofidis, par exemple, permettent d’emprunter jusqu’à 35 000 €, mais avec un taux qui avoisine les 10 %.

Il sera alors réservé aux cas d’urgence absolue puisque plus facile à avoir et plus facile à gérer, surtout si c’est un emprunt par précaution, en cas de coup dur.

Le prêt personnel affecté

Il s’agit d’un emprunt qui est affecté à un seul achat. Les fonds sont uniquement débloqués pour une dépense précise. De plus, l’organisme prêteur se réserve le droit de demander un justificatif d’achat

Dans le cas de figure où l’acquisition n’aboutit pas, vous n’aurez pas besoin de rembourser l’emprunt qui s’annule automatiquement. La première mensualité débute dès lors que vous êtes en possession de votre achat (véhicule, ameublement…) ou bien que la prestation est en cours de réalisation, ceci peut notamment être le cas lorsque vous faites réaliser des travaux par exemple. 

Dans le cadre d’un prêt personnel affecté, c’est une somme qui convient parfaitement pour l’achat d’un véhicule.

Pour un emprunt sur 48 mois, par exemple :

  • la MAAF propose un TAEG de 2,49 % avec des remboursements de 437,94 € ;
  • COFIDIS, un TAEG de 3,30 % avec des remboursements de 444,90 € dans l’ensemble ;
  • le Crédit Agricole, un TAEG de 4,57 % avec des remboursements de 455,86 €.

Si ces taux vous donnent une première idée des remboursements, il faut savoir qu’ils sont souvent négociables, surtout si vous êtes un client de cette banque ou que vous proposez d’y rapatrier vos fonds.

De plus, il existe souvent des opérations spéciales, dans l’année, qui vous permettent de bénéficier de conditions spéciales.

Le prêt personnel non affecté

C’est l’exemple du premier tableau proposé.

L’avantage de ce prêt est de ne pas nécessiter de justificatif et de l’utiliser de la manière dont vous le souhaitez, pour financer n’importe quel achat chez n’importe quelle enseigne. Dans le cadre d’un tel emprunt, vous pouvez donc financer les études de votre enfant, un mariage, un baptême ou encore un voyage.

La Location Achat (LOA)

La LOA est aussi une solution pour acquérir un véhicule.

Pour une somme de l’ordre de 20 000 €, vous n’aurez qu’environ 200 € à rembourser mensuellement. Par contre, un apport sera généralement nécessaire en tant que première mensualité.

De la même façon, en fin de location, vous aurez le choix entre racheter le véhicule pour une somme précisée dans le contrat de la LOA, ou ne pas le racheter. A vous de voir la valeur résiduelle du véhicule et votre possibilité de continuer à l’utiliser ou à gagner de l’argent en le revendant ensuite.

Des conditions à négocier

Il vous reste à comparer avec plusieurs organismes et à négocier, peut-être, avec celui auquel vous donnez la priorité, afin d’obtenir les meilleures conditions.

Dans la plupart des cas, il vous est possible de négocier avec votre banquier, les frais de dossier, les frais de remboursement anticipé mais aussi le taux d’intérêt. 

Laisser un commentaire