Le LOA bateau

Beaucoup rêvent de naviguer en toute liberté en étant propriétaire de son bateau. Cependant ce rêve a un coup et n’est pas accessible à tous.

Nous allons vous présenter ici la LOA (Location avec option d’achat) qui est le financement privilégié chez les plaisanciers afin d’acquérir leur bateau.

Welcome aboard !

Rate this post
Pas de commentaire

Le fonctionnement de la LOA

La location avec option d’achat, plus connue sous le nom de leasing, est une forme particulière de crédit à la consommation.

En effet, c’est un organisme de financement qui contracte la LOA. Ce dernier acquiert le bateau et le loue au client sur une durée déterminée, rédigée dans le contrat de location.

Ici, nous avons le cas des bateaux, mais il est courant d’acquérir par LOA des voitures, et plus récemment du mobilier ou encore de l’électroménager.

Généralement la durée de location peut s’étendre de 3 à 15 ans.

A l’échéance de cette durée de location, le client fait un choix : il peut, soit changer de bateau pour un modèle plus récent et ainsi établir un nouveau contrat de location ou alors il peut lever l’option d’achat qui lui permet d’acquérir en pleine propriété le bateau à sa valeur résiduelle.

L’organisme s’assure, en amont, de la solvabilité du locataire et de sa capacité à rembourser.

Exemples de mensualités

Pour avoir une idée globale des mensualités d’une location avec option d’achat, nous pouvons vous présenter ces deux exemples (les exemples cités ne prennent pas en compte les frais liés aux assurances emprunteur):

 

Prix d’achat du bateau

 

100 000 €

90 000 €

Montant du 1er loyer, de la première mensualité

50 000 €

27 000 €

Durée de la période de remboursement

60 mois

120 mois

Mensualités (hors 1ère mensualité majorée)

1 365 €

587,90 €

Coût total

96 893 €

97 168,66 €

Option d’achat

100 €

90 €

Gain ou perte

bénéfice de 3 007 €

déficit de 7 168,66€

Ces deux exemples, inspirés des propositions faites par des spécialistes du genre (CM-CIC Bail ou Crédit Agricole par exemple), reflètent donc l’intérêt pour l’acheteur de souscrire une LOA à court terme avec un apport conséquent afin d’être gagnant sur le prix d’achat final.

Les conditions de souscription à une LOA bateau

Il faut savoir que les conditions d’octroi d’une LOA pour les bateaux sont souvent moins strictes que pour un financement classique du fait que l’aspect patrimonial soit mis en avant.

Le plaisancier s’acquitte donc d’un loyer mensuel.

Le montant de celui-ci est sensible à plusieurs facteurs :

  • le client devra débourser un premier loyer majoré faisant foi d’apport.

De plus, il n’est pas rare qu’à la souscription d’une LOA pour un bateau, le client doive justifier d’un apport d’au moins 50 % de la valeur du bateau.

Selon ce pourcentage apporté à la création du contrat, le loyer sera plus ou moins conséquent.

  • le taux d’intérêt ajoute une donnée variable aux mensualités. Ce taux fixe avoisine communément les 2 %.
  • la durée du contrat est également un des facteurs qui influe sur la mensualité à verser (comme dans tout crédit à la consommation).

Attention, il est impératif d’avoir en tête que la location avec option d’achat ne prend pas en charge différentes dépenses que le futur navigateur devra prévoir avant de se lancer dans l’achat d’un bateau.

Ainsi, il devra prendre en considération :

  • les frais d’entretien du bateau ;
  • de contrôle technique ;
  • d’amarrage ;
  • de carburant ;
  • d’hivernage ;
  • des coûts de déplacement.

Enfin, en plus de l’assurance du financement, le client doit souscrire une assurance bateau.

Les avantages de la LOA

La location avec option d’achat présente de nombreux avantages pour tous ceux qui rêvent de devenir plaisancier.

En effet, nous allons vous présenter les avantages dont vous bénéficierez en souscrivant une LOA. Ces derniers font de ce moyen de financement, le favori des acheteurs de bateaux, au détriment du crédit classique.

  • une TVA réduite de moitié sur l’apport et les loyers : le client se voit donc payer une taxe sur la valeur ajoutée de 10 % au lieu de 20 %.

Cela constitue un grand atout de la LOA pour l’achat d’un navire dont le prix est généralement très élevé.

Cependant, cette réduction du taux de la TVA ne s’applique qu’aux bateaux permettant de naviguer en zones hauturières. En effet, la loi décrète que le temps passé sur un bateau, en dehors des eaux territoriales, n’est pas soumis à la TVA.

  • les faibles taux d’intérêts des LOA : l’organisme financier, auprès duquel le client souscrit son leasing, récupère l’intégralité de la TVA de 20 %, ce qui lui permet alors de proposer un taux d’intérêt très compétitif.
  • le dépôt de garantie : versé sous forme de premier loyer majoré, il s’avère être un avantage considérable lorsqu’il est d’un montant égal à 50 % de la valeur neuve du bateau car, associé à l’échelonnage des mensualités, il permet un prix de revient de 3 à 5 % moins cher sur la valeur globale du bateau. Non-négligeable au vu du prix de certains navires. De plus, le taux de l’option d’achat se voit diminué, pouvant atteindre 0,01%.
  • un avantage fiscal. Du fait qu’il s’agisse d’une location, le bateau ne fait pas partie du patrimoine du plaisancier, il n’a donc pas besoin de le déclarer au fisc. Il y a donc un grand intérêt financier à la contraction d’un leasing pour les personnes fortement imposées.
  • contrat transmissible : tous les locataires de bateau en LOA peuvent transmettre leur bien. Il est donc possible de vendre son bateau. Toutefois, l’acheteur s’engage à reprendre le contrat de location. Il y a donc également un avantage pour le nouvel acheteur car le prix de revente sera inférieur à l’apport de départ et il pourra racheter le bateau à sa valeur résiduelle en fin de location.

Certains contrats prévoient un caractère rechargeable, c’est-à-dire qu’il est possible de modifier le contrat en cours en allongeant les modalités pour les alléger ou à l’inverse réduire la durée de location en augmentant les mensualités.

L’intégralité des équipements du bateau sont finançables par la LOA, il est alors possible pour l’acquéreur de suréquiper son bateau à moindre frais.

Enfin, le leasing est un bon moyen de faire fructifier son épargne car il n’est pas nécessaire de toucher à ses économies !

Les éléments nécessaires à la simulation

Sachez qu’il est possible d’effectuer des simulations pour votre LOA bateau.

Notez toutefois, qu’il vous faudra connaître quelques renseignements afin de pouvoir remplir toutes les informations nécessaires pour réaliser la simulation.

Ainsi vous devrez rentrer :

  • la valeur du bien ;
  • le taux ;
  • la durée de la location ;
  • les mensualités.

Il faut savoir que les organismes proposant des LOA n’ont pas l’obligation d’afficher leurs taux. La réalisation d’un devis fixera les valeurs exactes de ces paramètres.

Laisser un commentaire