Combien emprunter avec 1 500 € par mois?

Vos revenus mensuels sont de 1 500 € et vous souhaitez savoir quel montant il vous est possible d’emprunter ?

Cet article répondra à vos interrogations concernant les montants qu’il vous sera possible d’emprunter mais également les taux et les durées de remboursement. Vous serez fixé pour avancer sur votre projet.

Quelle capacité d’emprunt espérer pour des revenus de 1 500 € par mois ?

Avec des revenus de 1 500 € par mois, vous pouvez emprunter jusqu’à 495 € mensuels de remboursement de crédit, ce qui se traduit par le par une capacité d’emprunt allant de 54 000 euros sur 10 ans à 127 000 euros sur 30 ans :

Durée de la période de remboursement

Taux, TAEG*

Montant emprunté possible

Intérêts à rembourser

10 ans

1,20 %

54 113,19 €

5 286,81 €

15 ans

1,30 %

77 129,06 €

11 970,94 €

20 ans

1,50 %

96 576,81 €

22 223,19 €

25 ans

1,65 %

113 266,49 €

35 233,51 €

30 ans

1,8 %

127 021,28 €

51 178,72 €

TAEG* : Taux Annuel Effectif Global

Pour les calculs de ce tableau, sachez qu’ils ont été effectués pour un taux d’assurance de 0,36 %.

Simulez votre emprunt avec plus de précision :

Nous avons donné une première estimation de la capacité d’emprunt avec un salaire de 1500 euros mensuel.

En réalité, la capacité d’emprunt prend d’autres paramètres en considération :

Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur
Emprunteur
Co-emprunteur

Attention, il est bien noté qu’il s’agit là de revenus disponibles et non d’un salaire. C’est-à-dire que, d’une part, il s’agit de l’ensemble des revenus de la personne ou du couple, salaires, rentes, loyers perçus, retraites, etc., déduction faite des autres remboursements de crédits, loyers payés, pension alimentaire versée, etc.

Si votre salaire est de 1 500 € mais que vous payez un loyer de 500 €, il ne vous sera plus accordé un prêt que sur ⅓ de 1 000 €, soit une capacité de remboursement qui passe alors à 333 €.

Comment définit-on une capacité d’emprunt ?

Pour définir la capacité d’emprunt, on utilise la notion de taux d’endettement.

Il ne faut pas aller au-delà du seuil de 33 %.

Si ce dernier est dépassé, le risque est de se retrouver dans une situation de surendettement.

C’est donc pour cette raison qu’au-delà de ce seuil les banques refusent d’octroyer l’emprunt, afin de ne pas mettre l’emprunteur dans une situation délicate d’endettement et de cessation de paiement.

La capacité de remboursement est définie comme étant le tiers des revenus pouvant couvrir un éventuel emprunt.

Les ⅔ restants sont ce qu’il est communément appelé, le “reste à vivre”. Ce restant des revenus est considéré comme indispensable pour les dépenses vitales et les charges fixes.

La question de l’apport personnel

Nombreux sont les établissements bancaires demandant un apport personnel pour la souscription d’un emprunt, surtout immobilier.

En effet, le fait d’amener une certaine somme d’argent, permet, lors de l’évaluation de votre dossier, de faire pencher la balance en votre faveur !

Il est généralement demandé de constituer un apport de l’ordre de 10 à 20 % de la somme à emprunter.

Ainsi, pour un crédit à hauteur de 80 000 € par exemple, l’apport à fournir sera compris entre 8 000 et 16 000 €.

L’apport est souvent le bienvenu lors de la demande pour un crédit immobilier. Toutefois il reste optionnel et n’est en aucun cas obligatoire.

Le fait de pouvoir apporter cette somme montre à votre banquier que vous êtes en mesure d’épargner, ce qui est un point positif lors de l’étude de votre situation.

Crédit immobilier ou crédit conso ?

Comme vu précédemment, il est possible, avec des revenus de 1 500 € par mois, d’obtenir un crédit immobilier.

De ce fait, il est aussi possible d’obtenir différents types d’emprunts dont les mensualités ne devront pas dépasser les 495 €.

Voici donc quelques exemples de ces sommes pouvant être contractées selon les taux actuellement pratiqués par les experts en la matière tels que Cofidis, Cetelem, etc. :

Nature de l’emprunt

Durée de la période de remboursement

TAEG

Montant maximum emprunté

prêt personnel

7 ans

4 %

35 436,10 €

crédit auto

5 ans

3,5 %

26 768,70 €

prêt travaux

12 ans

2,5 %

59 314,87 €

Quelle solution en cas de refus ?

Il se peut que malgré l’apport personnel, l’établissement bancaire ne soit pas en mesure de financer votre emprunt.

Dans ce cas, rien n’est encore joué ! En effet, il est encore possible d’avoir recours à d’autres solutions.

Le prêt entre particuliers

De nombreuses plateformes en ligne permettent de mettre en relation emprunteur et prêteur. Pour des emprunts dont les montants sont supérieurs à 1 500 €, il est nécessaire de faire une reconnaissance de dette écrite et signée.

Toutefois, le mieux reste encore de faire un acte notarié qui reprend toutes les civilités de chaque partie et les conditions de cet emprunt (taux, mensualités, durée…).

De même, dès lors que la somme dépasse 5 000 €, depuis l’arrêté du 27 septembre 2020, il faudra, à l’aide du Cerfa 2062 A déclarer cet emprunt auprès du centre des impôts.

Le crédit renouvelable

Tout d’abord, l’obtention d’un crédit renouvelable est souvent plus aisée que celle d’un crédit autre.

De plus, il est tout à fait possible d’être déjà détenteur d’un crédit renouvelable, aussi appelé crédit revolving, et d’avoir de l’argent disponible dessus. Dans ce cas, il n’y a aucun crédit à effectuer puisque, même si vous l’avez déjà utilisé, tout ce qui est remboursé en capital devient réutilisable dès que vous le souhaitez, sans autre demande et immédiatement.

Le seul bémol tient dans le taux de crédit qui reste très élevé dans ce cas et qu’il est sage d’utiliser à bon escient puisque, la plupart du temps, à deux chiffres.

La LOA

L’autre solution peut être une location avec option d’achat qui peut vous laisser plus de possibilités, par exemple pour l’acquisition d’un véhicule.

Vous n’êtes alors pas propriétaire du véhicule, vous avez un premier versement plus élevé en général, puis un loyer sur une durée déterminée, avant d’opter, en fin de leasing, pour le rachat du véhicule ou un loyer sur un autre véhicule.

Les conseils des professionnels

Pour bien répondre à toutes les attentes des professionnels du crédit, voici quelques conseils prodigués par les spécialistes en la matière :

  • S’armer de tous les documents nécessaires afin que le dossier soit complet immédiatement permettra de gagner du temps sur l’obtention des fonds et démontrer au professionnel que vous êtes parfaitement organisé.
  • Pour un crédit immobilier, si l’apport personnel assurera un meilleur regard de la part du banquier ou de l’organisme de crédit, il est tout à fait possible de faire appel à ses proches pour cela. Attention toutefois, au-delà de 5 000 €, une déclaration CERFA sera à adresser au centre des impôts.
  • Pour un prêt immobilier, le réflexe consiste à comparer son loyer avec le remboursement du prêt. Mais cette tendance est dangereuse puisque, à partir du moment où vous devenez propriétaire, un certain nombre de charges viennent s’ajouter, que ce soit les charges de copropriété, celles relatives à la taxe foncière ou encore tout ce qui touche la rénovation, le dépannage et l’entretien.
  • Pour un prêt immobilier, vous aurez certainement différents emprunts à rembourser, le prêt principal mais peut-être des prêts aidés, un PTZ, un 1 % logement, et d’autres encore.
    Aussi, le plus simple est de lisser l’ensemble afin de ne pas avoir de surprise ou de surcharge pour commencer, mais un prêt à peu près linéaire sur l’ensemble qui tiendra compte des différentes durées d’emprunt.
  • Comme dans toute situation, le maître mot reste “anticiper”. En effet, vous pouvez être tenté d’emprunter le maximum afin de réaliser vos rêves. Mais vous seul connaissez certains événements qui risquent de survenir et les dépenses qui seront liées. Aussi est-il sage de tenir compte de cet avenir, que ce soit une dépense pour de l’électroménager, pour une voiture ou même pour un événement comme un mariage.
  • Autre risque d’un emprunt au maximum de vos possibilités, vous risquez de ne pas pouvoir profiter de tout ce qui rend une vie agréable : des vacances, des sorties, des week-ends, des repas au restaurant. Un emprunt vous engage sur du plus ou moins long terme, il ne faut pas que votre projet vire au cauchemar.
  • Attention aussi à la tentation de fausse déclaration qui pourrait se retourner contre vous. Certains qui ont oublié de déclarer d’autres emprunts afin de mieux en obtenir un se sont vu contraints de rembourser le crédit obtenu !

FAQ

Je veux anticiper mon remboursement, comment dois-je m’y prendre ?

C’est une des clauses qu’il faut effectivement voir avant d’en avoir la nécessité. Elle fait partie du contrat et elle est normalement négociable puisqu’elle n’est entourée d’aucune obligation légale. Certains organismes le rendent possible sans pénalités, d’autres avec des pénalités qui sont encadrées par la législation. Le site gouvernemental en précise justement ce cadre.

Comment faire pour augmenter ma capacité d’emprunt ?

Si vous êtes un peu juste par rapport au besoin de votre emprunt, tout n’est pas forcément perdu. 

La première solution consiste à rallonger la durée du prêt, dans la limite du raisonnable.

Vous pouvez aussi essayer de négocier le taux, voire de faire appel à un courtier qui possèdera peut-être de meilleures pistes que vous.

Enfin, vous devez essayer de réduire vos charges et, notamment, solder des emprunts que vous possédez par ailleurs ou des dettes. Voire passer par un regroupement de crédits.

Je voulais savoir s’il serait possible de modifier mes mensualités en cours d’emprunt car j’attends une rentrée d’argent qui pourrait me permettre de rembourser plus sur une durée moins longue.

Tout dépend de votre contrat initial, certains le permettent. Sinon, vous pourrez aussi passer par un rachat de crédit en passant par un autre organisme ou un regroupement de crédits.

Ma banque me propose un taux intéressant, mais avec une assurance qui me paraît bien trop chère.

Votre banque ne peut pas vous imposer son assurance. Vous avez totalement le droit d’accepter son crédit mais de négocier par ailleurs l’assurance sur ce crédit, par exemple auprès de votre assurance personnelle ou de tout autre organisme. Vous pouvez aussi, lorsque vous aurez obtenu un meilleur taux d’assurance, le présenter à votre banque et lui demander de s’aligner, si elle l’accepte.

J’entends parler de taux d’endettement et de capacité d’emprunt, est-ce que ce n’est pas la même chose ?

Effectivement, il peut y avoir confusion tant les deux termes présentent des choses assez similaires. Cependant, le taux d’endettement maximal est fixé au 1/3 de vos revenus. Par contre, votre capacité d’emprunt tiendra compte, pour sa part, des autres remboursements que vous avez déjà et qui viendront alors en déduction de ce taux d’endettement.

Laisser un commentaire